Œuvre gagnante

PRINTEMPS AU MARAIS – SARCELLE D’HIVER

AU SUJET DE L’ARTISTE

Alors qu’il était tout jeune, Pierre Girard dessinait déjà la faune qui l’entourait. Amant de la nature, il reproduit depuis 1987, le plus fidèlement possible, la nature qui l’entoure. Ses œuvres permettent de communiquer l’importance qu’il accorde à la sauvegarde des espèces et de leur milieu.

Cet artiste autodidacte aime les grands espaces où il peut partir, sac au dos, alimenter sa passion de la nature.

Sa soif de nouvelles terres l’a mené au Kenya où il s’est inspiré des magnifiques paysages et des contrastes de teintes pour peindre la vie animale avec pour seul objectif de reproduire chaque mouvement, chaque regard. Les habitats et les espèces occupent une place prédominante dans ses œuvres. Ses nombreux voyages en Afrique, aux États-Unis et en Europe ont enrichi son art, ainsi que ses fréquentes expéditions en forêt.

Chacune de ses toiles laisse transparaître des parcelles de vie sauvage, des souvenirs inoubliables…

 

À PROPOS DE L’ŒUVRE

« J’ai toujours aimé la sauvagine. J’ai grandi sur les îles du lac Saint-Pierre où j’ai eu le loisir d’observer la faune et la flore de ce grand archipel. Pour ce tableau, j’ai représenté un couple de Sarcelles d’hiver se reposant tranquillement sur un amas de végétaux, probablement érigé par un rat musqué. La branche d’arbre rappelle la crue des eaux printanière, lorsque les débris sont emportés par le courant. Une scène paisible, figée dans le temps avant que les oiseaux n’aient pris le large. »

-Pierre Girard