Œuvre gagnante

HIVERNAGE DANS L’OUEST – ARLEQUINS PLONGEURS

AU SUJET DE L’ARTISTE

La nature est à la fois belle, inspirante et étonnante, mais elle est aussi fragile. Sa beauté est le sujet de l’œuvre de W. Allan Hancock, tandis que sa fragilité en est le thème sous-jacent. Qu’il s’agisse d’un faucon sur une prairie basse, d’un oiseau aquatique dans un marais ou d’un aigle sur la côte ouest de l’Amérique du Nord, les œuvres de Hancock illustrent de façon fidèle la lutte quotidienne des espèces et des habitats sauvages pour leur survie. Chaque tableau immortalise un moment, amenant ainsi l’observateur à réfléchir sur l’avenir, momentané ou lointain, du sujet et à se questionner sur le rôle de l’être humain.

La nature exerce depuis toujours une fascination sur cet artiste canadien, né en 1968 à Timmins, en Ontario. Allan a passé la majeure partie de sa jeunesse en Saskatchewan, où les fermes abandonnées et les vestiges du passage de l’humain l’ont fortement imprégné. Il continue aujourd’hui de s’intéresser à ces sujets en réfléchissant sur le passage du temps et l’influence de l’être humain sur le monde.

Allan voit dans les activités de conservation et de préservation menées par divers organismes une tentative par l’être humain d’influer sur la nature de façon positive, et il désire participer. C’est pourquoi ses œuvres ont été sélectionnées pour un grand nombre de projets de collecte de fonds destinés à la conservation de la nature. En 1993, son œuvre intitulée Of Days Passed — & Ferruginous Hawk a été sélectionnée pour le Art Print Program de l’organisme Canards Illimités Canada. La vente de tirages à édition limitée de cette œuvre a permis de recueillir quelque 97 000 dollars aux fins de la conservation de l’habitat et de la sauvagine. En 1996, Allan est devenu, à l’âge de 28 ans, le plus jeune artiste à être nommé artiste de l’année par Canards Illimités Canada et a reçu le Waterfowl Art Award pour son œuvre intitulée Baldpate Gathering – American Wigeon.

Ses œuvres continuent aujourd’hui d’être reproduites sur des timbres de conservation ou sous forme de tirages à édition limitée en vue de recueillir des fonds et d’accroître la sensibilisation au besoin de protéger l’habitat faunique essentiel. On trouve aussi ses tableaux dans des collections partout au Canada et aux États-Unis, et dans certains pays d’Europe. L’intérêt envers ses œuvres continue d’augmenter et Allan espère qu’il en sera de même de l’appréciation de l’être humain pour la nature.

Un résidant de Comox Valley sur l’île de Vancouver en Colombie-Britannique, Allan pratique la randonnée pédestre et le kayak. La beauté naturelle et l’abondance des espèces sauvages sont une source d’inspiration quotidienne. Il détient un baccalauréat en lettres de l’University of Saskatchewan et affirme que ses études littéraires ont fait de lui un meilleur artiste. On trouve en effet dans ses œuvres des éléments littéraires comme une intrigue, un thème, des symboles et des personnages. Selon lui, une œuvre doit présenter une idée, une pensée ou une histoire, et le thème de ses tableaux qui représentent le monde naturel est sans aucun doute « Fragile — Manipuler avec soin! »

Pour voir d’autres œuvres de W. Allan Hancock, visitez son site Web : http://www.wallanhancock.com/.

AU SUJET DE L’ŒUVRE

« Habiter la côte ouest du Canada m’a permis de profiter de l’abondance d’espèces de sauvagine qui hivernent ici. J’aime particulièrement l’Arlequin plongeur. Dans mon tableau, j’ai souhaité saisir la personnalité de l’Arlequin plongeur ainsi que la beauté de son habitat côtier.

Je suis soulagé de savoir que, grâce à des activités de conservation menées par des particuliers et des groupes comme Habitat faunique Canada, ces habitats seront protégés et appréciés pour les années à venir. »

– W. Allan Hancock