ŒUVRE GAGNANTE

2020 Au printemps – Canard pilet

Au sujet de l’artiste

Après avoir obtenu un baccalauréat en beaux-arts de la University of Michigan en 1993, DJ Cleland-Hura déménage son atelier sur la côte Ouest.  Il y conçoit des œuvres d’art fantastiques pour Magic the Gathering, travaille comme illustrateur et crée des caricatures politiques. Il remporte également de nombreux concours de timbres fauniques qui ont permis de recueillir des fonds pour la conservation des habitats. Après trois ans à Seattle, lui et sa femme, Jericca, se sont installés sur la côte, dans la région de la baie de San Francisco, en Californie.  La diversité de la culture et du climat exerce une influence significative sur son travail.  En 2003, la famille Cleland-Hura a migré vers le nord à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Au fil des ans, DJ a animé de nombreux cours et ateliers et a été formateur vedette aux studios d’animation Pixar, à la Vancouver Film School et à The Animation Workshop au Danemark. Ses travaux conceptuels, ainsi que ses créations d’éclairage et de couleurs, lui ont permis de participer à de nombreux projets cinématographiques, dont « Trouver Nemo », « Ballerina » et « Chimpanzés de l’espace ».

Maintenant installé sur la Sunshine Coast en Colombie-Britannique, Cleland-Hura se consacre notamment à la peinture d’originaux pour des collections privées. En collaboration avec son épouse, il développe également du contenu original pour les nombreux projets en cours de production dans leur atelier.  Il a participé à de nombreuses expositions internationales, dont la prestigieuse exposition « Birds in Art » du Leigh Yawkey Woodson Museum, l’exposition invitation du Salmagundi Club à New York et l’encan d’œuvres d’art de Christie’s à Londres.  Son travail a figuré sur l’étiquette de vin Paraduxx 2001 produit au vignoble Duckhorn.

Tout au long de ses projets artistiques, la nature ne cesse d’inspirer le travail et la vie de DJ. « Passer du temps dans la nature sauvage à étudier l’environnement et la faune est pour moi une source d’inspiration qui me permet de saisir la beauté et la vitalité de la nature.  Je considère que mon art représente le meilleur moyen de rembourser les bienfaits que la nature m’a donnés.  C’est ma façon de rendre gloire et de dire merci. »

https://www.griffonworks.com/

Facebook
Instagram

 

Au sujet de l’œuvre

« Mon univers n’a jamais été le même depuis que j’ai découvert l’œuvre de Robert Bateman, quand j’étais encore un petit garçon. Mes deux grandes passions, l’art et la nature, il les avait mariés avec brio pour en faire un style de vie qui m’inspire encore aujourd’hui. Je me souviens que l’une des premières peintures de Bateman que j’ai vue est « Canards pilets au printemps ». J’adore cette peinture parce qu’elle illustre aussi bien les magnifiques motifs abstraits des quenouilles que ceux des canards, donnant la même mesure au sujet et au décor. Le Canard pilet se révèle aussi être mon canard préféré, j’aime son élégance paisible et son doux plumage. La peinture de Bateman a suscité en moi le même sentiment de calme et d’émerveillement que je ressens sur le terrain.

Quand est venu le temps de créer ma peinture « Au printemps », j’ai pensé à la façon dont Bateman avait utilisé les reflets des quenouilles au-dessus des canards. J’ai choisi de me concentrer davantage sur les canards nageurs, mais notre œil peut imaginer un monde plus vaste par-delà les limites du tableau avec juste un soupçon de frondaisons visibles en arrière-plan. J’ai illustré la paire dans un éclairage de fond chaleureux sortant de l’ombre, comme si elle émergeait des interminables sombres mois d’hiver pour retrouver les joies du printemps ».

– DJ Cleland-Hura