Œuvre gagnante

PAUSE MATINALE – BÉCASSINE DE WILSON

AU SUJET DE L’ARTISTE

Les oiseaux et la faune ont en général toujours joué un rôle important dans la vie de Nigel Shaw. Lorsqu’il était écolier à Blackpool, en Angleterre, le dessin et les oiseaux faisaient déjà partie de sa vie quotidienne.

Nigel a très vite démontré un talent extraordinaire pour reproduire l’aura et la personnalité des animaux. Il tint sa première exposition professionnelle à l’âge de 15 ans, lorsque la galerie Davidson de Toronto découvrit son talent. Lors de cet événement, la vente de l’ensemble de ses œuvres indiqua clairement que sa passion pour les oiseaux et la peinture n’était pas reconnue que par sa famille et ses amis.

Ses premières œuvres furent des aquarelles, mais il eut un jour le sentiment que cette technique ne lui permettait pas de reproduire les effets souhaités. Il se mit alors à expérimenter d’autres techniques, dont l’acrylique, qu’il utilise toujours aujourd’hui. L’approche de Nigel l’a mené à peindre des oiseaux et des animaux qui sont moins connus de la plupart des gens. Il considère qu’il existe une grande variété d’oiseaux pouvant rivaliser avec les espèces plus communes, tant en beauté qu’en couleurs. Nigel mentionne qu’un de ses principaux objectifs est de transmettre des connaissances au sujet des oiseaux a moyen de ses peintures. Les gens lui posent beaucoup de questions sur ses œuvres, et il aime expliquer le comment et le pourquoi de ses toiles.

La passion de Nigel pour l’exactitude lui est à la fois bénéfique et nécessaire pour qu’il puisse se réaliser par ses peintures. Cette passion l’a aussi orienté dans une autre direction : celle de la connaissance des oiseaux. Depuis l’âge de dix-huit ans, Nigel détient un permis de baguage des oiseaux du Service canadien de la faune, qui lui a toujours été extrêmement utile. Il a beaucoup appris au sujet des habitudes, des mues et des idiosyncrasies de chaque oiseau, et a toujours porté une très grande attention aux détails du plumage, à la lumière, aux ombres et à l’expression de chaque oiseau. Pour Nigel, cette façon de voir l’oiseau est essentielle à son style. Ses toiles sont complétées par des photographies, des croquis et des matériaux naturels, recréant ainsi un moment dans la vie de l’oiseau.

 

AU SUJET DE L’ŒUVRE

Le tableau « Pause matinale » a été inspiré par des promenades matinales dans un marais durant la période de parade nuptiale, au printemps. Le mâle a été davantage entendu que vu durant sa sérénade en haute voltige. L’idée du tableau est survenue lorsque l’oiseau a été observé à plusieurs reprises perché sur un vieux poteau de clôture en bordure du marais.

Une combinaison d’effets cryptiques ainsi que de bruns et de gris riches fait de la Bécassine de Wilson un défi intéressant. J’ai décidé de peindre l’oiseau à la lumière du petit matin avec le brouillard qui commence tout juste à se dissiper percé par les premiers rayons de soleil. La rosée s’est déposée sur les vignes sauvages qui envahissent la vieille clôture, et la Bécassine est prête à s’envoler.

– Nigel Shaw