Aménagement faunique Marais-aux-Massettes, 2014-15

Les buts et les objectifs

La rivière des Outaouais, où se trouve le marais-aux-Massettes, est ponctuée de baies et de milieux humides parmi les plus importants au Québec. Ils hébergent une très riche diversité biologique composée de sauvagine,  de poissons, d’oiseaux aquatiques, d’amphibiens, de reptiles et de mammifères, qui y trouvent des habitats essentiels pour se reproduire. Le marais-aux-Massettes, dont une partie a été acquise dernièrement par Canards Illimités Canada (CIC), constitue un des principaux habitats riches et propices à de nombreuses espèces animales et végétales de la rivière des Outaouais.  

Aménagé par CIC en 1978, les ouvrages de contrôle du niveau d’eau originaux du marais-aux-Massettes présentent un état de détérioration avancé et qui mettent en péril cet habitat hautement productif. Actuellement, seule la présence de débris de castor sécurise la digue qui peut se rompe à tout moment et assécher le marais. Le projet d’aménagement faunique Marais-aux-Massettes consiste en des travaux de remise à niveau des ouvrages de contrôle du niveau d’eau composés d’une structure et d’une digue.

Le projet d’aménagement faunique permettra de conserver 500 acres de marais aménagés et naturels. Présentement, le territoire visé par l’aménagement appartient à CIC et au Ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). Suite aux travaux de restauration, CIC transfèrera ses terrains ainsi que les aménagements au MDDEFP,  afin qu’il puisse en assurer la gestion. Rejoignant les objectifs du PCHE, le MDDEFP assurera le maintien de la pérennité de ce territoire au bénéfice des milieux humides et de la sauvagine.  Ce dernier souhaite l’intégrer au futur refuge faunique actuellement en développement couvrant les milieux humides et terres hautes de la rivière des Outaouais.


Les résultats d’habitats qui seront soutenus par la contribution d’HFC

La superficie totale conservée totalisera 500 acres soit; 210 acres en milieux humides aménagés et 290 acres en milieux humides naturels. La restauration de cet aménagement permettra de préserver l’intégrité écologique de cet écosystème d’importance. Avec sa mosaïque d’habitats, ce site constitue un milieu exceptionnel et unique en Outaouais contribuant de façon importante à la biodiversité régionale de la rivière des Outaouais. Riche en invertébrés, importante source de nourriture, elle est utilisée comme halte migratoire et habitat de reproduction pour la sauvagine. La bernache du Canada, le canard noir et le canard branchu sont quelques-unes des espèces observées. Les herbiers aquatiques sont composés de plantes submergées tels que l’Élodée du Canada et l’Utriculaire vulgaire. On retrouve également des plantes flottantes et émergentes tels que le nénuphar jaune, le nymphéa odorant, la quenouille et le sagittaire à larges feuilles. Rappelons également les nombreux bienfaits que procurent ces milieux humides, notamment la diminution des effets des inondations et de l’érosion. Le territoire et les alentours renferment également des espèces fauniques et floristiques rares. Les espèces animales inventoriées sont; la couleuvre d’eau, le Petit Blongios, le fouille-roche gris, la tortue serpentine et la tortue géographique.


La pertinence quant à la planification, la prise de décisions et/ou la gestion de l’habitat

L’influence directe est la protection et la restauration de 500 acres d’habitats essentiels à la sauvagine et la faune utilisatrice des milieux humides. L’influence indirecte est la fréquentation du territoire par les ornithologues, les amateurs de nature et les chasseurs qui, dans leurs champs d’activité, perpétuent la conservation des milieux humides. Ce sont des ambassadeurs qui sensibilisent leur entourage à l’importance des milieux humides pour les rôles qu’ils jouent.

 

Une description de l’emplacement du projet

Région administrative de l’Outaouais, MRC Papineau, municipalité de Lochaber-Partie-Ouest

 

Le contact du projet

Pour obtenir plus de renseignements sur ce projet, veuillez SVP vous adresser à Claudie Lessard, technicienne en biologie, Chargée de projets, Conservation des habitats, Canards Illimités Canada, Québec (QC)