Acquisition de terrain privé pour la conservation et la restauration dans l’archipel du lac Saint-Pierre en plaine inondable 2012-2013

Les buts et les objectifs

Notre projet est axé sur des interventions directes en matière de conservation et de restauration. Il vise l’augmentation des
superficies d’habitat de qualité pour la faune ailée, aquatique et terrestre, en plaine inondable dans le secteur des îles de
Berthier. Ce projet permettra aux chasseurs d’avoir un accès continu dans un secteur ou la sauvagine est en grand nombre.
Il permettra de concerter l’ensemble des acteurs fauniques (ZIP, MRNF, Association des chasseurs et pêcheurs de la région),
des gestionnaires de chasses (pourvoyeurs) et des instances gouvernementales (MRC, UPA, MDDEP).

En plus de répondent aux objectifs du Plan conjoint des habitats de l’Est (PCHE), lancé sous l’égide du Plan nord-américain
de gestion à la sauvagine
(PNAGS), nos interventions correspondent aussi aux objectifs du Comité régional de saine gestion
des pratiques agricoles dans la plaine inondable du Saint-Laurent
. Elles cadrent aussi avec le Plan de conservation et de mise
en valeur des habitats et de la faune de la région du lac Saint-Pierre
qui reconnaît l’importance du territoire comme un joyau
pour la sauvagine et une priorité d’action.

Nos objectifs sont donc de :

  • Conserver et de rehausser la biodiversité terrestre, ailée et aquatique par la restauration et l’aménagement de structures
    hydriques et l’implantation d’un corridor forestier.
  • Augmenter la superficie d’habitat faunique par l’acquisition d’une propriété privée située en plaine inondable et en milieu
    agricole favorable à la sauvagine.
  • Offrir un habitat de qualité pour la sauvagine par des pratiques agricoles qui encourage la résidence des oiseaux sur le
    territoire et dans la région.
    • Réviser et bonifier les ententes de conservation existante venue à terme pour inclure les aménagements actuels.
    • Unir les partenaires fauniques de la région pour la protection et la restauration des terres agricoles et forestières.

 

Les activités

Acquisition de 42.5 ha de terre agricole et forestière – Entente d’achat avec Michel Désy propriétaire

Bonification et révision des ententes de conservation  – Signature des 5 propriétaires incluant 17 lots couvrant 500 arp.

Concerter les partenaires de la region
-Inviter les partenaires (pourvoyeurs, MRNF, UPA, etc.)
-promouvoir le territoire de chasse et inviter les chasseurs à l’utiliser de façon responsable.

Diminuer l’apport de contaminants et de sédiments au cours d’eau sur un minimum de 10 ha du littoral
-Installation de 27 sorties de fossés
-Plantation de 20 000 végétaux en bordure du cours d’eau

Restauration de 31 ha des terres – Changement des pratiques traditionnelles pour des pratiques agricoles propice à la sauvagine
 

Quels sont les avantages du projet pour la sauvagine, les espèces associées aux terres humides et d’autres espèces fauniques?

Les bénéfices pour la faune ailée mentionnée ci-haut sont :

  • Site de qualité pour l’alimentation par des cultures attractives et un travail minimal de la terre;
  • l’accroissement des habitats propices à la faune;
  • l’accroissement du temps de résidence des oiseaux dans la région;
  • l’accroissement de la fréquence d’utilisation du territoire;
  • hausse des déplacements entre les aires offrant de la nourriture (entre refuge et accessibilité aux chasseurs);
  • la protection de la qualité de l’eau en limitant les effets négatifs des eaux de ruissellement;

 

La pertinence quant à la planification, la prise de décisions et/ou la gestion de l’habitat

Bénéfices environnementaux :

^optimisation des conditions requises pour la migration, la reproduction, l’élevage ou l’alimentation de différentes espèces fauniques;

^ réduction de l’érosion des berges;

^ amélioration de la qualité de l’eau;

^ diminution de l’apport de sédiment au cours d’eau;

^ augmentation de la biodiversité;

^ amélioration de la séquestration du carbone dans le sol.

Bénéfices pour la collectivité

^  participation des propriétaires à l’amélioration de leur milieu de vie;

^  préservation du patrimoine naturel;

^  effet d’entraînement auprès des autres agriculteurs pour la protection et la mise en valeur du territoire;

^  attrait naturel pour la pratique des activités de prélèvement, dont la chasse et l’observation;

^  implication et arrimage des groupes concernés pour les activités de prélèvements et de conservation.

Bénéfices économiques

^  diminution de la perte de sols arables;

^  diminution des coûts associés aux infrastructures;

^  amélioration du rendement des terres;

^  diminution des coûts d’entretien des berges;

^  augmentation des gains associés aux activités de prélèvements.

Bénéfices pour les producteurs

^  diminution des pertes de sols cultivables;

^  diminution des coûts de fertilisation et d’entretien;

^  embellissement du paysage et maintien des usages récréatifs du plan d’eau;

^  augmentation du rendement des cultures;

 

Une description de l’emplacement du projet

Le territoire concerné se situe au sud-est de la région de Lanaudière, dans les basses terres du St-Laurent. Plus particulièrement dans
l’archipel du lac Saint-Pierre, à proximité du marais de l’île Dupas reconnu pour abriter une grande diversité d’espèces faunique.

 

Le contact du projet

Pour obtenir plus de renseignements sur ce projet, veuillez SVP vous adresser à  Louise Corriveau, Directrice générale, Comité ZIP du lac
Saint-Pierre, Québec (QC)